Menu Fermer

AVEC LE NOUVEL ESSOR DE LA RSE LIE AU DECONFINEMENT, LA DIGITALISATION DES ENTREPRISES EST INCONTOURNABLE!

Dans la série « i-dée-confinée », Jerôme Deprimoz, Consultant Expert Digispin, analyse l’impact de la crise COVID sur la transformation en profondeur des entreprises impulsée par la RSE.

La digitalisation, outil indispensable des entreprises soucieuses de leur RSE.
La digitalisation, outil indispensable des entreprises soucieuses de leur RSE.

La crise sanitaire que nous sommes en train de traverser, est une période exceptionnelle qui a bouleversée nos habitudes de vie et de travail et qui laissera des traces profondes dans l’organisation de nos futures activités tant professionnelles que personnelles.

C’est probablement la première fois que le monde entier a ressenti autant l’urgence et la nécessité de se protéger et de protéger les autres.  Cette crise nous aura fait prendre conscience de l’utilité d’appréhender différemment les dimensions environnementales et sociales dans notre façon de travailler avec un nouvel équilibre économique et une nouvelle organisation distancielle.

Ainsi chacun a dû faire des choix, plus ou moins forcés, qui ont modifiés son comportement avec de nouvelles responsabilités individuelles en tant qu’être humain mais aussi en tant que consommateur, citoyen, parent, collaborateur, dirigeant et parfois prescripteur/influenceur.

La RSE une (nouvelle ?) priorité pour les entreprises :

Ces modifications de vie vont mettre en avant les initiatives sociales , environnementales et économiques engagées par les entreprises et qui forment la base des stratégies de Responsabilité Sociétale des Entreprises ( RSE)

Si la RSE n’est pas un concept, mais plutôt une pratique, la crise du COVID 19, en modifiant nos façons de communiquer, aura entrainé une évolution de notre qualité de vie au travail. Les pratiques digitales auront pris une place déterminante et facilitante dans nos moyens d’échange d’informations, et demeureront prépondérantes dans l’organisation à venir des entreprises. Les aspects sociaux et humains, identifiés au sein d’une stratégie RSE, deviendront par conséquent de plus en plus prioritaires pour les entreprises.

A LIRE AUSSI : https://www.digispin.io/blog/la-crise-covid-19-accelerateur-puissant-des-mutations-du-travail-dans-lentreprise/

Par ailleurs, si la mise en place d’une stratégie RSE impose d’assumer la responsabilité des impacts créés par les activités d’une organisation sur la société, elle exige de savoir ce que sont ces impacts, comment ils sont perçus par les parties prenantes, et oblige l’organisation à mesurer si elle a agi suffisamment pour prévenir ou atténuer ces impacts.

La transformation digitale des entreprises, avec ses outils et ses processus, est un des moyens qui permet de mesurer ces impacts et de les suivre pour les faire progresser. Elle met en œuvre des technologies permettant aux entreprises de mieux maitriser les principales dimensions de la RSE :

  • L’aspect humain, les relations entre les employés, l’amélioration des conditions de travail.
  • La nature et l’environnement, la réduction de l’empreinte de production des biens et des aliments, l’amélioration des conditions de santé.
  • La société en général, les aspects économiques. Le conditionnement, le transport, l’utilisation durable des ressources.

Implications pour les entreprises et impacts RSE

La période de confinement liée au COVID 19 aura eu un impact sur toute la chaîne de valeur des entreprises :  de l’approvisionnement, à la distribution des produits.

Ce sont tous les process de la supply chain qui ont été ainsi impactés et qui auront besoin de bénéficier des avantages du numérique. La nouvelle vigilance sur les risques sanitaires que nous avons découvert pourra nous conduire vers un nouveau sourcing des matières premières et d’éventuelles relocalisations des moyens de production. Le label « made in France » et la production locale retrouveront alors tous leurs attraits.

Durant cette période, nous avons découvert, redécouvert ou créé des circuits courts d’approvisionnement et de distribution de nos produits, qui seront facilités par l’utilisation d’outils digitaux collaboratifs et ouverts.

A LIRE AUSSI : https://www.digispin.io/blog/employee-advocacy-les-collaborateurs-se-font-porte-drapeaux-de-leur-marque/

La crise a fait naître une nouvelle consommation centrée sur l’essentiel et une grande majorité des consommateurs pense désormais adopter un comportement plus éco-responsable suite à cette période. Cela pourra entrainer des effets économiques considérables et des impacts écologiques importants.

Avec la baisse des facteurs polluants et des déchets, l’environnement est le grand gagnant de cette crise. S’il est donc possible de réduire les émanations d’éléments toxiques, les consommateurs vont devenir plus exigeants en termes de sécurité et de santé, les amenant à adopter un nouveau rapport avec les emballages qui peuvent d’un côté rassurer comme barrière sanitaire et d’un autre côté détruire l’environnement si leurs déchets ne sont pas contrôlés.

Tous ces enjeux, exacerbés par ce bouleversement mondial, seront mis en valeur par une pratique de la RSE de plus en plus mesurable, qui pourra trouver dans la digitalisation les moyens de sa valeur ajoutée et de ses bénéfices.

La digitalisation au service de la RSE

Avec la crise actuelle, les valeurs RSE et les valeurs managériales vont mieux fusionner, et les initiatives RSE – protection de l’environnement, développement durable, actions sociales et humanitaires – trouveront plus de légitimité dans un environnement à forte valorisation digitale.

Le digital est indéniablement une aide à la création de lien social entre les salariés. En entreprise, le numérique est le levier idéal pour faire accéder et contribuer les salariés à l’information et répondre à leurs besoins de sens.

Le digital s’insère parfaitement dans la logique sociale de la RSE, tout d’abord parce qu’il fait partie intégrante des cultures actuelles. Les espaces d’échanges, les blogs, faisant maintenant partie de l’environnement de tout salarié.

Les visioconférences permettent quant à elles de rapprocher des salariés qui n’ont pas de proximité géographique. Les canaux de communication, notamment les intranets, favorisent un rapprochement qui ne pouvait pas exister auparavant.

La digitalisation devient donc une source de simplification et d’amélioration de l’efficacité des processus internes et externes ce qui peut s’appliquer à la simplification et la fluidification de la mise en place des stratégies RSE.

Avec cette approche digitale des entreprises, les informations se partagent vite, en petites cellules, dans un climat d’ouverture et de confiance. Le temps personnel est respecté, la responsabilisation de tous est réelle, « l’intelligence collective » est stimulée, dépassant les clivages d’organisation.

A LIRE AUSSI : https://www.digispin.io/blog/la-maitrise-du-digital-un-enjeu-central-pour-le-redemarrage-des-petites-et-moyennes-entreprises/

Trois principaux aspects d’une stratégie RSE peuvent ainsi être facilités par la transformation digitale de l’entreprise :

  1. Les outils et processus de mesure des impacts RSE accompagnant la mise en place d’indicateurs et de nouveaux KPI de gestion sont envisageables aisément avec les technologies digitales :
    1. Mesure des actions environnementales
    1. Mesure des actions sociales et sociétales
    1. Mesure des actions liées à la gouvernance des entreprises
  • Les procédures de suivi peuvent être organisées, afin de contrôler l’évolution des actions, observer leur progression et assurer la transparence de leur évaluation.
  • La mise en place d’outils de communication digitaux, collaboratifs et participatifs facilitant les échanges avec les parties prenantes tout en les impliquant plus. Ils permettent aussi une information rapide et détaillée sur l’atteinte des objectifs RSE de l’entreprise.

 Nous allons bientôt sortir de la période de confinement, et les sociétés auront à cœur, voire comme obligation, de rattraper le temps perdu et de relancer leurs activités. Ce pourra être le moment opportun, notamment pour les PME et ETI, de remettre à plat leurs circuits de décision et de communication pour capitaliser sur les nouvelles habitudes de travail prises ces dernières semaines.

Ces nouvelles approches pourront s’inscrire dans des stratégies RSE répondant aux valeurs sociétales, environnementales et économiques découvertes durant cette crise.

La digitalisation apparaitra alors, encore plus, comme une pratique complémentaire à la RSE. Elle participera au meilleur partage des données au sein d’une entreprise, tout en ouvrant le dialogue avec les publics externes comme internes, et la mise en œuvre de processus de gestion innovants et respectueux de l’environnement.

L’innovation liée au digital pourrait alors être le meilleur allié de la stratégie RSE d’une entreprise en période de déconfinement !

Pour prolonger cette réflexion, et vous accompagner dans la formulation de votre stratégie digitale RSE et la mise en œuvre de votre plan d’action, Digispin met à votre disposition un réseau de consultants indépendants et un vaste panel de compétences.  Pour en savoir plus, contactez moi ici.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

SI VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE, VOUS AIMEREZ ÉGALEMENT :