Rechercher

Quand le métier de chef de projet se réinvente avec le digital

QUAND LE METIER DE CHEF DE PROJET SE REINVENTE AVEC LE DIGITAL

À l’ère du digital, une transformation d’entreprise s’engage aujourd’hui en « Try and learn » et non plus en « Specify and run ». Par conséquent, cette nouvelle approche requiert des chefs de projet d’un nouveau type.

Pendant de nombreuses années, les conduites de transformation se basaient sur une approche très structurée autour de certains essentiels :

Une ambition claire et précisément définie par les questions suivantes :
1. Où voulons-nous aller et comment mesurons-nous l’atteinte des objectifs ?
2. Quelles sont les étapes intermédiaires et comment validons-nous qu’elles ont été franchies ?
3. Quel calendrier souhaitons-nous respecter ?
4. Quels sont les moyens matériels, humains et financiers que nous pouvons mobiliser et quand ?

Un Pilote (ou chef de projet)
Il constitue puis dirige une équipe alliant planification, exécution, support et contrôle. Cette équipe combine « expertise-projet » et « expertise-métier ».

Une méthode éprouvée de conduite de projets en cascade
Chaque étape est sacralisée autour de validations permettant de passer au niveau suivant. Les dogmes y sont nombreux (On ne construit pas une maison avant d’avoir validé le plan définitif. On ne peut pas construire la toiture sans les fondations. Les conséquences d’une modification en amont d’un cycle peuvent avoir un impact conséquent sur les coûts en aval…).

Le chef de projet « Specify and Run » est le commandant d’une armée très organisée et disciplinée.

Il est focalisé :

  • sur l’atteinte des étapes de validation qui ont été définies,
  • sur le respect du principe de cascade (emboîtement des phases),
  • sur les respect de la cadence définie,
    et sur le respect des budgets définis.

Il doit gérer en priorité les risques de dérapage (coûts et délais) et contrôler tout ce qui peut entraîner une sortie de route, en particulier le décalage potentiel entre les experts-projets et les expert-métiers quant à ce qu’il convient de réaliser.

Il doit insuffler un esprit d’engagement très fort mais, comme il est d’abord responsable des coûts et des délais, il le fait dans les plupart des cas sous la forme d’un engagement de nature “militaire” : clarté de la mission, gardiens de la conformité aux règles et aux spécifications, obsession du progrès et refus du recul ou même du statu quo…


A lire aussi : Qu’est-ce qu’un chef de projet web ?


Le Digital crée l’opportunité et la nécessité d’approches radicalement différentes de type « Try and Learn ».

Elles sont centrées sur l’individu, l’amélioration de sa satisfaction et donc de sa performance individuelle en tant qu’employé, citoyen, consommateur, conducteur…

Elles sont possibles grâce à des évolutions technologiques majeures (entre autres Impression 3D, plateformes digitales, IOT (internet of things), Intelligence Augmentée..) et à une culture digitale croissante.

Elles sont aussi nécessaires sous la pression de chaque individu à participer à la définition de son quotidien dans tous ses aspects.

Un projet de transformation d’entreprise doit alors se baser sur de nouveaux essentiels :

Un enjeu partagé de transformation
On adresse un défi d’adaptation, d’efficience, de croissance ou de réinvention…

Une méthode itérative et participative
On mesure en permanence l’impact positif ou négatif des nouveaux modes de fonctionnement qu’on a décidé d’expérimenter et on agrège progressivement ce qui marche

Une implication permanente et active des individus qui seront directement impactés par la transformation visée (et qui en seront les premiers expérimentateurs)

Une planification globale en amont des moyens mis en œuvre et des temps impartis
La planification du projet est la délimitation du domaine d’activités qu’on veut impacter et le dimensionnement de l’effort apporté pendant un temps donné (normalement assez court).

Les étapes sont constituées d’une phase de création collective débouchant sur une volonté consensuelle d’expérimenter un certain nombre de nouveaux modes de fonctionnement et sur la définition précise des critères de succès ou d’échec de l’expérimentation et du temps imparti.

Le Chef de Projet « Try and Learn » est le chef d’un orchestre créatif et sans partition pré-écrite.

Il est focalisé sur la motivation et l’implications de différentes équipes qu’ils coordonnent.

Il pilote très précisément l’expérimentation puis la validation ou l’abandon de nouveaux modes de fonctionnement de l’entreprise et construit progressivement le nouveau référentiel de données opérationnelles qui sera utilisé par l’entreprise.

Il gère le budget et le temps qui lui ont été impartis mais le fait sous forme de réévaluation et de priorisation permanente en concertation avec ses équipiers.

Le pilote de la transformation n’est donc plus le chef d’un orchestre exécutant une partition précise et prédéterminée où chacun a un rôle spécifique mais l’animateur d’un orchestre créatif et un peu désordonné qui va créer la partition la plus adaptée à la transformation visée et ce en concertation permanente avec les employés impactés

La Plateforme Digispin, totalement focalisée sur l’assistance aux PME-ETI dans leur transformation digitale, a également à cœur de contribuer à la réinvention du métier du conseil, et en particulier, au développement de chefs de projet et de méthodes de conduite de projets d’un nouveau type.

Eric Pradier
Co-fondateur de Digispin


Pour en savoir +


Autres publications